1

Sève de bouleau: pure et fraîche
eau de bouleau

Nous récoltons la sève dans une belle forêt wallonne de 9 hectares, que nous traitons avec respect et amour.
Nous sommes très fiers de notre sève et de nos manières de procéder, et nous aimons croire que cela se reflète, de diverses manières, dans la sève que vous buvez !

L’ÉLIXIR DE PRINTEMPS

Débordante de fraîcheur, avec des notes subtiles de sels minéraux, la sève de bouleau fraîche est connue pour être la cure printanière par excellence.
Riche en minéraux, oligo-éléments, vitamines et acides aminés, elle constitue le meilleur moyen naturel d’éliminer les toxines accumulées durant l’hiver, de purifier et de tonifier l’organisme.
Elle stimule l’activité rénale, aide à l’élimination des déchets organiques tels que l’acide urique et le cholestérol; elle favorise l’assouplissement des articulations et l’amincissement du corps quand il en a besoin.
L’eau de bouleau est une force vivante, elle renforce notre vitalité.

PURE ET FRAÎCHE !

C’est pure et fraîche que la sève de bouleau a marqué l’histoire. Considérée comme une véritable eau de jouvence, elle est récoltée depuis des millénaires par les peuples du Nord, de l’Alaska à la Sibérie.

Pure et fraîche, la sève est vivante, elle évolue. En début de cure, elle est très claire, très légère de goût : le côté nettoyant, diurétique et drainant est alors au sommet. Au fur et à mesure (après 10 à 15 jours), son goût se prononce, plus minéral, un peu âpre et acidulé. Par un changement biochimique et le début du processus de lacto-fermentation (on distingue la formation de maléate de calcium et de phosphate calcique sous forme de cristaux blancs), les propriétés diurétiques auront tendance à diminuer pour donner plus de place à sa tendance reminéralisante et enrichissante, devenant plus assimilable (au niveau minéral) et active alors dans la flore intestinale.

CONSEILS D’UTILISATION

Pendant 21 jours idéalement
Un grand verre à jeun tous les matins – certains en demandent plus, il est alors conseillé d’en boire encore le soir avant le coucher (un demi-verre) ; il est bon de boire la sève à un moment de la journée où le corps et l’esprit sont au calme (matin 10-15 minutes avant de manger, le soir 1H30 après le repas : avant et après l’activité parfois intense de la journée).

Pendant ces 21 jours, pour optimiser la cure :

  • Mangez plus de crudités (les dernières de l’hiver et les primeurs du printemps)
  • Ne mangez pas de féculents le soir (ceux qui le font réellement en reparlent!)
  • Buvez beaucoup d’eau, vos reins vont retrouver du tonus et filtrer le sang, en chasser des quantités de toxines (que la sève décroche des parois de tissus et organes tels que foie, articulations…)
  • Buvez la sève doucement, gardez une première gorgée un peu en bouche avant de l’avaler
  • En fin de cure, si le goût est trop fort, mélangez avec du jus de pomme
  • Après les 21 jours, s’il vous en reste, diluez et donnez à boire à vos plantes, pulvérisez les graines pour vos semis (augmente le taux de germination), ou préparez une lotion pour les cheveux.

LA RÉCOLTE

La récolte se fait à l’aube du printemps, lors de la montée de sève, et uniquement à ce moment de l’année. Nos bouleaux sont sélectionnés un par un selon leur taille et leur vigueur.
Puis, nous effectuons sur chaque bouleau choisi une petite perforation (8 mm de large) et y insérons le conduit qui alimente directement notre emballage final, le Bag-in-box. Notre spécificité se situe aussi là: la sève va directement de l’arbre au cubi, sans passage en cuve et sans autre intervention de l’homme.
Parce qu’il est bon de ne pas trop leur demander, nous cicatrisons chaque arbre après 15 jours de récolte. Nous rebouchons la perforation à l’aide d’une petite cheville de bois et d’un pansement d’argile et les laissons au repos pendant deux ans.
La récolte est entièrement manuelle et dure cinq à six semaines.